top of page
  • Photo du rédacteurjulie_globetrotteuse

Un paradis sur terre

Dernière mise à jour : 15 mars 2023

Comment pourrais je faire un blog de voyage sans partager avec vous un article sur les Seychelles ? Ceux qui me connaissent savent à quel point je porte ces îles dans mon cœur. Partie intégrante de ma vie durant plusieurs années. J'y ai atterri pour la 1ère fois en octobre 2007, voilà maintenant 15 ans. J'avais 22 ans. Une immersion totale dans une nouvelle culture, un nouveau rythme de vie, un nouveau décor. Entre émerveillement et dépaysement, je revois chaque instant de mon arrivée dans cet univers paradisiaque et parallèle où le cours de la vie semble s'être ralenti et où le terme "décor de carte postale" prend enfin tout son sens. Mais que reste il après 15 ans ?


Le souvenir des plages de sable fin, des criques paradisiaques, de son panaché de couleurs et senteurs, un subtil mélange sucré et fruité de sensations et d'émotions. Certes. Mais aussi, tous ces gens que j'ai eu la chance de rencontrer et qui ont tous ont gravé une profonde marque dans mon être. Une population pauvre mais heureuse, fataliste mais rêveuse. Les voir et les écouter est souvent une leçon de vie, les enfants jouent simplement, les parents sourient de bon cœur. Faut-il tout de même reconnaitre un certain laxisme insulaire souvent ressenti comme un laisser-aller par nous, les occidentaux qui nous force à lâcher prise. Mais c'est tout de même grâce à eux que j'ai découvert les "vraies" Seychelles authentiques et sincères. Mais plus que tout, je garde surtout en mémoire le sentiment d'avoir vécu une expérience unique, riche de sens et de découverte. Des moments privilégiés, des instants uniques partagés avec quelques personnes seulement, des souvenirs qui collent au cœur et au corps pour toujours.

Anse Major

De l'île principale Mahé, je garde en mémoire mon quotidien, mon travail, mes ami(e)s. La semaine, je travaille dans l'agence réceptive principale des Seychelles, Creole Travel Services. Aller au travail tous les matins avec le sourire, promouvoir la destination auprès de nos agences et tour opérateurs à l'étranger, manger un "take away" le midi. Plusieurs fois par semaine, après le travail, je danse avec une troupe locale. Moi issue de la danse classique et du modern jazz, je découvre alors la danse de rue, le breakdance, le hip-hop. Boire un verre dans un bar de plage sympa le soir, avec en prime un coucher de soleil à l'horizon s'il vous plait. Ici rien ne s'apparente à une corvée, aller faire ses courses et dénicher des produits, à priori d'utilité courante, devient souvent un véritable jeu de piste, amusant. Le dimanche ressemble à un décor de film : déjeuner dans un restaurant en bord de plage, déguster un délicieux poisson grillé pêché le matin même aux premières lueurs du jour et des fruits exotiques cueillis dans le jardin familial, le tout accompagné d'un délicieux jus exotique. L'après-midi, détente sur la plage ou activité sportive au choix : surf, rando, bateau... Sur des spots toujours plus exquis les un que les autres. Anse Royale, Anse Takamaka, Port Launay, Anse Major, pour n'en citer que quelques uns. Sans oublier une faune et une flore endémiques incroyables. Que l'on retrouve notamment sur l'île de Praslin, la seconde plus importante par sa taille. C'est à Praslin que se niche la Vallée de Mai et son Coco de Mer, joyaux de l'Océan Indien et symbole d'une nature préservée.


La Digue, mon île préférée, respire la tranquillité et l'authenticité. Ici on ralentit encore d'un cran. On prend son vélo et on arpente les chemins au gré de ses envies. Grande Anse, Petite Anse, Anso Coco, Anse Source d'Argent, 4 des plus belles plages au monde, n'ont plus de secret pour moi. Mais par dessus tout, je me rappelle d'Anse Marron. A l'époque elle n'était pas encore connue des touristes mais seulement des locaux qui osaient s'y aventurer. Et nous y sommes allés. Entre escalade de rochers en granite, chemins escarpés en pleine foret, sous une canicule massacrante et une marée montante, le lieu semblait se trouver au bout du monde, difficile d'accès, caché dans cette nature immaculée. L'arrivée en fut d'autant plus spectaculaire. Un magnifique moment.


Anse Marron

Des îles secondaires, je garde en mémoire la beauté de la nature et l'exclusivité des lieux, nous nous situons quelque part entre luxe et volupté, loin de tout. Desroches, Bird, Denis, Cousin, Cousine, Curieuse et tant d'autres. Avec une mention spéciale pour Desroches et Bird Island. La première pour son hospitalité prestigieuse où l'élégance et le raffinement sont de mise. La seconde pour ses cabanes à la Robinson Crusoé où charme et simplicité deviennent à leur tour synonyme de luxure, nous faisant délicatement voguer entre âme d'aventurier, et voyageur choyé .


Mais ce qu'il reste surtout, ce sont les moments forts partagés avec ma famille, mes proches et mes ami(e)s, nombreux à être venus me rendre visite. Chaque séjour a été riche en émotion, riche en découverte de soi et des autres, et toujours une nouvelle découverte des lieux pour moi. Je ne me suis jamais lassée de voir et revoir ces paysages majestueux. Nager avec un requin baleine ou une famille de tortue, refaire le monde au coucher de soleil une Seybrew à la main, c'est d'ailleurs aux Seychelles que j'ai pu voir mon plus beau coucher de soleil... Balader en catamaran, faire ses courses au marché, découvrir les fonds marins, observer les bébés tortues se frayer un chemin vers leur destinée, boire une piña colada ou un verre de vin sous les étoiles du Meridien Fishermans'Cove, et bien d'autres. Rêve ou réalité ? Les Seychelles sont un petit peu des deux. Qu'adviendra t'il de ces îles au fil des années et des enjeux environnementaux et géopolitiques ? Je ne sais pas, mais ce qui est sure pour moi, c'est l'immense gratitude que je ressens d'avoir découvert un paradis sur terre.





,



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page